Les leaders de l’opposition appellent le secrétaire général de l’ONU, Antonio Gutteres, à se désolidariser du président haïtien, Jovenel Moïse. Plusieurs leaders de l’Alternative Consensuelle pour la Refondation d’Haiti, dont les sénateurs Evaliere Beauplan et Nenel Cassy et Assad Volcy, ont pu remettre une correspondance au siège de la mission de l’ONU à Port-au-Prince.

Plusieurs milliers de manifestants s’étaient massés non loin du Lock Base, le siège de la Mission des Nations Unies d’appui à la Justice en Haiti (Minujusth). Les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogène pour repousser les manifestants qui avaient tenté de franchir le barrage des policiers.

Le sénateur Nenel Cassy affirme que la forte mobilisation populaire prouve que les leaders de l’Alternative sont les principaux interlocuteurs dans la crise. Il critique les multiples rencontres du Core Group avec les acteurs politiques haïtiens.

M. Cassy appelle à la poursuite de la mobilisation jusqu’à la démission du président Moïse.

LLM / radio Métropole Haïti

SHARE

LEAVE A REPLY


Notice: Undefined index: cookies in /home/garylazare/public_html/wp-content/plugins/live-composer-page-builder/modules/tp-comments-form/module.php on line 1638
Please enter your name here
Please enter your comment!