Les députés seront en vacances à partir de ce lundi 9 septembre 2019. Cependant il est quasi certain que le chef de l’état haïtien, Jovenel Moïse, usera de ses prérogatives constitutionnelles pour convoquer les députés en session extraordinaire.

Le président Moïse est dans l’attente depuis plusieurs mois de la loi de finance 2019-2020 et de l’accord de don de 150 millions de dollars de la République de Chine Taïwan.

En session extraordinaire le chef de l’état détient le contrôle sur les points à l’ordre du jour des séances. Il pourrait également exhorter les députés à voter la loi électorale déposée depuis décembre 2018 au Parlement.

Il est évident que cette proposition de loi ne constitue pas une priorité pour les législateurs de la majorité. Même si les députés ne pourront tenir des séances plénières sur leur initiative notamment pour censurer un ministre, le président de la chambre basse, Gary Bodeau, a rappelé que les commissions fonctionnent en permanence et seront pleinement opérationnelles jusqu’en janvier 2020.

Les commissions pourront inviter ou convoquer des ministres si la politique générale du Premier Ministre Fritz William Michel est ratifiée par le Sénat.

Les députés partiront en vacances de droit alors qu’ils étaient déjà en vacance de fait. Outre la ratification de la politique du Premier Ministre, la chambre des députés ne dispose pratiquement pas de bilan pour la dernière session ordinaire de cette législature.

LLM / radio Métropole Haïti

SHARE

LEAVE A REPLY


Notice: Undefined index: cookies in /home/garylazare/public_html/wp-content/plugins/live-composer-page-builder/modules/tp-comments-form/module.php on line 1638
Please enter your name here
Please enter your comment!